Ce petit objet ultra ludique, symbole du jeu par excellence et très apprécié des enfants, permet avec  une consigne toute simple de travailler une multitude de notions mathématiques. Pour ajouter à notre plaisir, il existe des dés de toutes les formes et numérotés avec des chiffres allant du 0 jusqu’aux milliers ce qui  donne la possibilité d’inventer de nombreux de jeux et de stimuler l’imagination  des enfants !

Je présente ici des idées pour créer des jeux mathématiques ainsi que des idées de jeux en vente.  De belles séances de créativité et de jeux en perspective !

 

Mathador flash, pour travailler le calcul mental sous toutes ses formes

  Ce compte est bon avec des dés, inventé par l’enseignant- ludologue, Eric Trouillot, en plus d’être très ludique, s’avère vraiment intéressant et efficace  du point de vue des apprentissages. Il permet, en effet, de s’entraîner à la fois au calcul mental automatisé, au calcul réfléchi et, chose plutôt rare et bienvenue, au calcul mental à l’enversLe calcul mental à l’envers, rappelons- le, c’est partir d’un nombre-cible, le décomposer, et combiner des nombres et des opérations  afin de le recomposer.  Ce jeu  offre ainsi la possibilité de développer  chez les enfants une vraie agilité dans la manipulation et l’utilisation des nombres et des opérations.

A consommer régulièrement, sans modération en classe et à la maison !

 

Age: à partir de 8 ans

Nombre de joueurs de 2 à 30

Contenu de la boîte:

  • 8 dés à faces multiples
  • un sablier
  • des blocs de calculs et de score

Le principe du jeu est le suivant:

Un joueur lance les deux dés rouges qui vont donner le nombre cible. Il jette ensuite les dés blancs qui donnent les nombres à utiliser pour fabriquer, en utilisant les 4 opérations, le nombre cible.

Il existe deux types de parties:

La partie Flash: il faut être le premier à fabriquer le nombre cible en moins d’une minute avec les 5 nombres donnés par les dés blancs. 

La partie Expert: Les joueurs marquent des points en fonction des opérations utilisées. 

compléments à 10

 Un petit jeu tout simple :

Matériel: 

un dé à 10 faces (numéroté de 0 à 9 )

Nombre de joueurs : 2

Consigne: Lance le dé et trouve le complément à 10 du nombre tiré au sort.

Comparer des nombres entiers 

But du jeu (au choix):

  • Former le nombre le plus grand 
  • Former le nombre le plus petit
  • Quand le nombre de joueurs est impair: former le nombre du milieu
  • Former le nombre le plus proche de 100, de 1000, etc. A vous de voir en fonction des besoins des enfants.

Matériel :

  • Deux dés à 10 faces (numérotés de 0 à 9) c’est mieux, mais si vous n’avez que des dés à 6 faces, cela fera l’affaire ! 3 dés à 10 faces pour les CE1-CE2, 4 pour les CE2, etc.
  • Brouillon, stylo

Exemple de partie :

But du jeu : Composer le nombre le plus grand (niveau CP- CE1)

Consigne possible:

1. Lance les dés une première fois et forme un nombre à deux chiffres avec les chiffres tirés au sort qui soit le plus grand possible.

2. Lance à nouveau les dés et compose un nombre le plus grand possible.

3. Choisis ensuite le plus grand des deux.

4. Enfin, compare ton nombre à celui de ton camarade. Le vainqueur est celui qui a le nombre le pus grand !

Joueur 1:

Tirage 1:      2-8 donne 82

Tirage 2:      1-7 donne 71

82 est le nombre le plus grand du joueur 1.

Joueur 2:

Tirage 1:       3-7

Tirage 2:       4-8

84 est le nombre le plus grand du joueur 2.

82 < 84 , le joueur 2 est le vainqueur.

Comparer les nombres décimaux : le jeu du 4

Note: il est bien sûr possible d’utiliser le jeu précédent pour travailler le rangement de nombres décimaux.

 

Nombre de joueurs : 2 à 4 ou en équipe de 2 joueurs

Matériel :

  • Trois dés à six faces
  • un dé à dix faces (numéroté de 0 à 9).

But du jeu : Composer le nombre décimal le plus proche de 4 

Déroulement:

1. Chaque joueur tire deux fois les dés et note les résultats obtenus sur un brouillon.

2. Les enfants doivent ensuite composer des décimaux de manière à ce que leur somme soit la plus proche possible du nombre  4.

3. Ils comparent ensuite  les nombres et celui qui a le nombre  le plus proche de 4 a gagné .

Shut the box / Ferme la boîte

 

Un petit jeu très sympa, un classique, un jeu de marins inventé au XIX ème siècle en Normandie et auquel enfants et adultes continuent de jouer encore aujourd’hui dans de nombreux pays. On le rencontre parfois sous d’autres appellations telles que Bakarat, Blitz, Cut throat ou Jackpot.

On peut l’utiliser avec des enfants de CP, CE1, CE2 pour travailler les décompositions des nombres inférieurs à 10 et les expressions équivalentes.

Note: On trouve dans le commerce des boîtes avec 9, 10 ou 12 clapets ou tuiles mais quelle que soit l’apparence du jeu, les règles sont les mêmes.

 

Nombre de joueurs: 2

Matériel :  boîte de jeu, stylo, crayon

But du jeu: 

Baisser le plus de clapets possible.

Comment jouer ?

Le premier joueur lance les dés et additionne les points des dés. 

ll doit ensuite baisser une ou plusieurs tuiles dont la somme corresponde au nombre obtenu avec les dés. Le but étant à chaque fois d’en baisser le plus possible.

Par exemple, s’il a obtenu 9 au lancé de dé, il peut soit baisser le clapet du 9 soit ceux  du 8 et du 1; du 7 et du 2, du 6 et du 3, du 5 et du 4 ou mieux ceux du 1, 3 et 5 ou 1, 2, 6 ou 2,3,4. 

Une fois qu’un clapet est baissé, on ne peut plus s’en servir.

Le joueur 1 continue à lancer les dés  jusqu’à obtenir un total que l’on ne puisse pas former avec les clapets restants. 

Ensuite, il doit noter les nombres inscrits sur les clapets qui ont  été rabattus et les additionner.

 Si un joueur a abaissé toutes les tuiles,  il a le droit de rejouer !

C’est ensuite au joueur 2 jouera de jouer.

Le gagnant est celui qui a le moins de points.

 

 

 

Et pour jouer à plusieurs :

 

des dés à acheter pour créer des jeux

Des dés à 4,6 8,10,12,20 faces et avec les dizaines

 

 

J’espère que ces idées d’activités mathématiques, plairont à vos enfants et leur donneront envie d’inventer de nouveaux  jeux !

 Si ce contenu vous a été utile, n’hésitez pas à le partager !

Merci et à bientôt j’espère!

Sophie Cormier